La mer et la France, par Olivier Chaline

La mer et la France

Voici un vaste sujet dont la pertinence à l’ère de la mondialisation, n’échappera certainement pas au lecteur.


Notre collègue, le professeur Olivier Chaline, vient de publier un ouvrage de grande qualité sur les rapports entre la mer et les Français à l’époque des Bourbons. Une présentation aussi globale, qui ne néglige aucun des aspects de cette passionnante question, manquait. Outre la mise en perspective des développements spectaculaires que connut cette période dans bien des domaines, l’auteur dresse un bilan exhaustif de la politique maritime conduite pendant deux siècles « quand les Bourbons voulaient dominer les océans ».

Pour dresser son constat, Olivier Chaline observe la France à partir de la mer ; c’est toute l’originalité de sa démarche. Il en tire la conclusion que sous le règne des Bourbons, la mer, milieu complexe, hétérogène, changeant et souvent hostile, a pris alors une importance sans précédent dans la vie des Français.

Lire la suite...

Les armées du Roi, par Olivier Chaline

Les armees du Roi

Comment la France est-elle devenue une grande puissance militaire, la première sur terre et sur mer sous Louis XIV ? Quel a été le prix de cet effort colossal, quelles en ont été les modalités humaines, technologiques et économiques, et aussi les limites ?

À toutes ces questions, l’auteur, professeur d’Histoire moderne à l’Université Paris Sorbonne et président de notre Commission d’histoire, y répond dans un livre très dense qu’il organise en trois grandes parties : Sous l’autorité du roi ? Au service du roi. Aux frais du roi ? Il relève d’emblée la dissymétrie entre la marine, véritablement royale, et l’armée, qui demeure un partenariat entre le monarque et ses nobles.

Cette différence s’ajoute à celles dues au milieu naturel dans lequel opèrent deux formes d’organisation très dissemblables que sont le régiment et le navire, celui-ci à la fois vecteur, lieu de travail et de vie ainsi qu’unité combattante.

Lire la suite...

Vergennes, la gloire de Louis XVI, par Bernard de Montferrand

Vergennes la gloire de louis xvi

Ce livre essaie de réunir tous les aspects de celui qui fut l’un des plus grand ministre des Affaires étrangères français à la veille de la Révolution, l’homme, le Ministre des Affaires Etrangères treize ans durant et l’action intérieure d’un quasi Premier Ministre.

Il décrit celui qui créa une conception française de l’équilibre des pouvoirs en Europe, celui qui donna un coup d’arrêt à la suprématie maritime anglaise et qui permit la naissance des Etats Unis, des résultats bien supérieurs à ceux obtenus par Talleyrand avec lequel on le compare souvent mais qui du fait de son esprit est beaucoup plus connu.

Il montre les succès extérieurs exceptionnels de ce grand Ministre qui contrastent avec l’incapacité du gouvernement de Louis XVI a faire les réformes.

L’auteur fait apparaître Louis XVI avec sa personnalité si complexe, Marie Antoinette perpétuellement frustrée de ne pas pouvoir défendre les intérêts autrichiens dans la politique française, tous les grands Ministres qui travaillèrent avec Vergennes, de Maurepas à Turgot, Necker, Sartine, Castries, Breteuil et Calonne…

Très actuel, ce livre s’adresse aux lecteurs qui aiment l’Histoire, la politique étrangère ainsi qu’à ceux qui s’interrogent aujourd’hui sur les capacités de réforme de la France et aux problèmes politiques que cela pose.
La dernière biographie de Vergennes date de plus de 26 ans. Ce livre prend en compte toutes les nouvelles publications anglo-saxonnes récentes sur Louis XVI et Vergennes.

 

Bernard de Montferrand, président de la Société des Cincinnati de France a fait toute sa carrière au Ministère des Affaires étrangères. Il a été ambassadeur à Singapour, aux Pays bas, en Inde, au Japon et en Allemagne. Il a écrit plusieurs livres de réflexion sur la politique étrangère.

 

Vous pouvez acheter ce livre sur Amazon à cette adresse.

 

La glorieuse campagne du comte de Grasse 1781-1782

Glorieuse Campagne du Comte de Grasse 1781 1782En 1781, « l’amiral de Grasse » jouait un rôle décisif dans la victoire d’Yorktown, l’un des événements les plus considérables de l’histoire moderne puisqu’il rendait inévitable l’indépendance des colonies anglaises qui devenaient les États-Unis d’Amérique.

Le journal inédit (1780-1782) de la campagne du comte de Grasse par René-Calixte de Labat de Lapeyrière (lieutenant à Picardie-Infanterie en garnison de la Ville de Paris), enrichi de notes par Gilbert Bodinier, d’un commentaire sur l’entourage familial, par Christian de Lapeyrière et de quatre articles par :

  • Michel Hanotaux : l’infanterie française de la Guerre d’Amérique;
  • Philippe Henrat : le comte de Grasse d’après le marquis de Bouillé;
  • Jacques de Trentinian : la victoire de la Chesapeake et d’Yorktown;
  • Patrick Villiers : stratégie navale, conjoncture de la Guerre d’Amérique et aspects navals de la campagne vue par Monsieur de Lapeyrière.

Lire la suite...

La France au secours de l'Amérique

La France au secours de lAmériqueJacques de Trentinian, ami de l’Académie et petit-fils du général Edgard de Trentinian, dont le buste orne notre salle Bourdarie, a rédigé et réalisé ici un travail historique exemplaire en ce qu’il démontre toutes les précisions que peut apporter l’analyse exhaustive d’un document inédit, éclairé et complété par des sources externes.

Le document découvert est un dossier précisant la distribution par navire des officiers de l’armée de Rochambeau, transportés par l’escadre et le convoi de Ternay pour renforcer en 1780 les combattants américains, sous le nom « d’expédition particulière».
Le comité consultatif des historiens de la Société en France des Fils de la Révolution américaine a collaboré à cet ouvrage.

Lire la suite...

L’Angleterre face aux Bourbons dans la guerre d'indépendance américaine. Paradoxe dans l'Europe des Lumières, par Bernard Caillot

L'Angleterre face aux Bourbons

L'auteur a fondé à Lyon en 2004 le Cercle d’Étude et d'Amitié France-USA. En 2007, lors de la préparation du 250ème anniversaire de la naissance de La Fayette, il regroupe des documents et des études qui seront la base de son livre intitulé La guerre d'Indépendance américaine. Prototype des guerres de libération nationales ?, présenté dans le numéro 13 du Cincinnati Echo de juin 2011.


Dans ce nouvel ouvrage, l'auteur se livre à une analyse des motivations et stratégies des acteurs du jeu diplomatique lors de la période pré-révolutionnaire et révolutionnaire américaine, qui voit des États et des groupes d'opinions nouer des alliances idéologiquement « contre nature » dans l'un des premiers conflits mondiaux avec une composante économique et commerciale prépondérante. Il réussit à bien mettre en lumière toute la modernité des évènements et des politiques, où se côtoient la spécificité de l'ancien régime et des conjonctions de circonstances qui accélèrent ou décélèrent la marche des évènements.

Un travail intéressant même si l'on ne partage pas forcément toutes ses conclusions.

 

Un volume broché de 290 pages - L'Harmattan 2012. ISBN: 978-2296961234. Prix public : 29 €

 

Vous pouvez acheter ce livre sur Amazon à cette adresse.

 

Interview de Andrew O'Shaughnessy sur lord North, le premier ministre britannique

La Société des Cincinnati vous propose de retrouver ci-dessous l'interview de Andrew O'Shaughnessy, du Thomas Jefferson's Monticello, sur lord North, Premier ministre de la Grande-Bretagne durant la guerre d'indépendance.

 

 

L'ensemble des conférences en lignes de la Société des Cincinnati est à cette adresse.

 

 

L’état-major en 1914 et la 7e division du 4e corps 10 août au 22 septembre 1914

L état-major en 1914Membre de l’extraordinaire expédition de Francis Garnier au Tonkin, pacificateur du Soudan français et considéré aujourd’hui par les Maliens comme un de leurs grands hommes, celui dont Lyautey disait avoir été élevé dans l’admiration de sa personne et de son œuvre fut soudainement écarté du front après deux mois de guerre et après avoir contribué avec ses hommes à la victoire de la Marne.

 

 

 

 

Cliquez pour lire la suite

Piveron de Morlat. Mémoire sur l'Inde (1786) (Les opérations diplomatiques et militaires françaises aux Indes pendant la guerre d'Indépendance américaine), par Jean-Marie Lafont

piveron de morlat

L'intervention militaire française aux Indes (1778-1785) que décrit le Mémoire de Piveron de Morlat est contemporaine de la guerre d'Indépendance américaine dans laquelle la France s'est engagée. Procureur général au Conseil supérieur de Pondichéry, Piveron veille aux intérêts des Français après l'occupation britannique de 1778. Nommé agent de France auprès d'Hayder Ali, régent du Mysore (actuel État du Karnataka), il prépare l'arrivée de la flotte de Suffren et du corps expéditionnaire de Bussy. Il contribue à l'accession au trône de Tipou Sultan et l'accompagne dans la reconquête de ses territoires jusqu'à assiéger les Anglais dans Mangalore en mai 1783. Mais la paix entre la France et l'Angleterre impose bientôt une nouvelle donne. Piveron rentré en France, rédige en 1786 pour le maréchal de Castries, ministre de la marine, un document riche d'informations de toute première main sur les opérations diplomatiques et militaires françaises aux Indes.
Jean-Marie Lafont, professeur de lettres, docteur d’État en histoire moderne, est l'auteur de nombreux ouvrages sur l'histoire des relations entre l'Inde et la France. La publication de ce Mémoire qu'il a agrémenté de notes aussi nombreuses que précises, est une contribution importante et originale à l'histoire de ce théâtre d'opérations de la guerre d'Indépendance, surtout connu par la campagne navale de Suffren, et dont l'importance a été maintes fois soulignée par les travaux de notre Commission d'histoire.

Riveneuve éditions. 478 pages. Avec deux cahiers d'illustrations (couleur et NB). Introduction historique, glossaire, bibliographie et index. 2012.
ISBN : 978-2-36013-133-4
Prix public : 28 €

Vous pouvez acheter ce livre sur Amazon à cette adresse.

 

Actes du colloque "Les marines de la guerre d'indépendance américaine, l'instrument naval"

Actes Colloque 2009Les actes du colloque "Les marines de la guerre d'indépendance américaine, l'instrument naval" viennent de paraître.

 

Les vingt années séparant le traité de Paris de 1763, qui met fin à la guerre de Sept Ans, de celui de Versailles, qui marque, en 1783, le terme de celle dite d'Indépendance américaine, ont connu une course aux armements navals d'une intensité toute particulière et qui se poursuivit jusqu'au cycle des guerres révolutionnaires. On attendait beaucoup des marines et, lorsque la guerre fut venue en 1778, c'est à elles que se trouva suspendu le sort de puissantes et vieilles nations comme celui des très jeunes Etats-Unis d'Amérique. A l'initiative de la Société des Cincinnati de France et du Laboratoire d'histoire et d'archéologie maritimes (FED 4124) de l'université Paris-Sorbonne, des historiens des Etats-Unis, du Canada, de Grande-Bretagne, d'Espagne et de France examinent dans ses missions, sa complexité et son coût l'instrument naval dont disposait chacun des principaux belligérants. Désenclavant l'histoire des marines de guerre, ils montrent combien celle-ci est inséparable de l'étude de la prise de décision politique, des finances des Etats, des appareils productifs, des circuits d'approvisionnements, des modes de recrutement et d'entraînement des hommes. Ce premier tome sur l'instrument naval sera suivi d'un second sur la mise en oeuvre opérationnelle.

Lire la suite...

Louis XV Le roi pacifique, par Alexandre Maral

Louis XV Le roi pacifique par Alexandre MARAL« Mignon, vous allez être un grand roi »: Louis XV fut longtemps impressionné par les dernières paroles qui lui avait été adressées par Louis XIV sur son lit de mort. Son arrière-grand-père l'avait exhorté à éviter la guerre à tout prix. Le Bien-Aimé s'appliqua de façon continue dans les affaires du gouvernement. Son engagement en faveur de la paix l’amena à promouvoir l'équilibre des puissances en Europe et à avoir une vision géostratégique d'une incontestable modernité. Il réussit à épargner à la France le traumatisme de l'invasion de son territoire et profita d'une nouvelle ère de prospérité pour jeter les bases d'une réforme économique et fiscale et mettre en place une administration moderne. Son règne fut aussi celui des grands progrès scientifiques et de l'épanouissement des arts.

Diplômé de l'École du Louvre, archiviste-paléographe, docteur ès lettres, ancien pensionnaire de l'académie de France à Rome, Alexandre Maral est conservateur en chef au château de Versailles, où il est chargé des collections de sculptures.

Un volume illustré en couleurs de 128 pages - Editions Ouest-Franc ISBN : 978-2-7373-5507-3. Prix TTC public:18,50 €.

Vous pouvez acheter ce livre sur Amazon à cette adresse.

 

Louis XVI L'incompris, par Alexandre Maral

louis XVI l incomprisLouis XVI, dernier souverain de l'Ancien Régime, fut longtemps considéré comme un roi avant tout passionné par la chasse et les travaux de serrurerie. Il n'a été rendu célèbre, pour ainsi dire, que grâce à son destin tragique brusquement conclu par le couperet de la guillotine le 21 janvier 1793 et, plus récemment, au fait qu'il était l'époux de Marie-Antoinette.
Ce roi fut pourtant animé d'intentions politiques profondes et son projet de moderniser la France aurait pu donner un tout autre cours à la Révolution, sinon l'empêcher.
A la lumière des récents progrès de la recherche historique, il est temps de réévaluer l'œuvre de ce monarque infortuné dont les idées restèrent longtemps incomprises.

Diplômé de l'École du Louvre, archiviste-paléographe, docteur ès lettres, ancien pensionnaire de l'académie de France à Rome, Alexandre Maral est conservateur en chef au château de Versailles, où il est chargé des collections de sculptures.

Dans cette même collection il est à signaler deux autres ouvrages du même auteur : Louis XV, le roi pacifique et Marie-Antoinette, un destin tragique.

Un volume illustré en couleurs de 128 pages - Editions Ouest-Franc ISBN : 978-2-7373-5815-9 (janvier 2013). Prix TTC public:19,90 €.

Vous pouvez acheter ce livre sur Amazon à cette adresse.

 

La descendance d'Antoine d'Aure (1730-1802) et d'Adélaïde de Wilkinghoff (1734-1791), par Éric Jayet et Jean-Michel Saint Girons

la descendance d antoine daure

Cet ouvrage permet de découvrir ou de redécouvrir, grâce à leurs notices, l'histoire et la généalogie, jusqu'à nos jours, des descendants d'Antoine d'Aure, commissaire général des vivres à l'armée de Rochambeau.
Parmi eux, on trouve un grand nombre de généraux, dont un commandant de Saint-Cyr, des intendants militaires, plusieurs ministres, députés et sénateurs, des peintres, le premier prix Nobel de la paix, Frédéric Passy, des membres de l'Institut, un membre de l'Académie française, le dernier intendant général des armées de Napoléon, Hector d'Aure, et beaucoup d'autres.

Un volume 21 x 29,7 de 844 pages dont un livret couleur de 24 pages, contenant 112 photos, 14 arbres généalogiques et plus de 260 photos dans le texte (portraits, dessins et documents divers).

 

Prix de l'ouvrage : 85 € port France inclus. Bon de commande téléchargeable ici.

 

Les présidents américains – De Washington à Obama, par André Kaspi et Hélène Harter

les presidents americains de washington a obamaÀ quelques mois de l'élection présidentielle de novembre 2012, les auteurs, spécialistes des États-Unis, décryptent la transformation de la fonction présidentielle, partant de la naissance du pays en 1776 avec 4 millions d'habitants à aujourd'hui avec 310 millions de personnes. Ils retracent avec talent l'histoire des relations entre État fédéral et États fédérés et l'évolution des rapports de force entre le président et le Congrès, au profit finalement du premier. Les auteurs n'éludent pas la relative fragilité de la fonction présidentielle face aux défis du monde, liée tant aux limites d'un mandat de quatre ans une seule fois renouvelable qu'à l’extrême complexité de l'administration, des processus législatifs et la tenue tous les deux ans d'élections législatives qui peuvent aboutir à une forme de « cohabitation ».


Éditions Tallandier
257 pages
ISBN 978-2-7178-6002-3

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2847348026

 

Historiquement correct : pour en finir avec le passé unique, par Jean Sévillia

historiquement correctPartir du présent pour juger le passé au lieu de le comprendre, voilà ce qu'est « l'historiquement correct », l' histoire devenant ainsi un écran où se projettent nos passions contemporaines et où l'on multiplie anachronismes et jugements de valeurs. L'auteur entend dans ce livre « remettre les pendules à l'heure » en rappelant des faits oubliés ou dissimulés. En 18 chapitres qui nous conduisent de la féodalité à la guerre d'Algérie, en passant par les guerres de Religion, l'Ancien régime ou les Lumières et la tolérance, l'on verra que le mal n'est pas toujours où l'on dit et le bien pas toujours où l'on croit.

En résumé, un livre plein d'enseignements, qui invite à la réflexion.

Éditions Perrin, collection Tempus, 2006
456 pages
ISBN 978-2-262-02497-0


Sur Amazon : http://www.amazon.fr/dp/2262024979

 

La France au XVIIIe siècle (1715-1787), par Olivier Chaline

la france au xviiiLe XVIIIe siècle français a souvent souffert de ses deux puissants voisins : Louis XIV et la Révolution.
On ne saurait pourtant se contenter d'y scruter le déclin de la monarchie ou l'annonce de 1789. Rien n'était joué en 1715 ni même encore en 1774. Bien des changements affectèrent un monde conservateur : détachement religieux en plein triomphe de la Réforme catholique, diffusion des Lumières, mais aussi refus discrets ou véhéments, essor démographique et économique dérangeant de vivaces structures traditionnelles, aspiration à participer aux affaires publiques dans une société façonnée par la monarchie absolue. Illustré par de nombreux documents, complété par des notices explicatives placées dans ses marges, appuyé sur de récentes recherches, cet ouvrage propose une analyse renouvelée de la France au XVIIIe siècle.

Un ouvrage qui doit absolument figurer dans toute bibliothèque Cincinnati.

Éditions Belin, Collection Belin Sup Histoire, 2012
392 pages
ISBN 978-2-7011-6242-3

Sur Amazon : http://www.amazon.fr/dp/2701162424

 

Guichen, l’honneur de la Marine Royale

guichen honneur marine royaleParmi les brillants officiers généraux de la Marine au XVIIIe siècle, Guichen est peu connu au regard des Suffren, de Grasse et La Motte-Picquet.

Pourtant, au cours de ses cinquante-deux ans de carrière dans le grand corps, ce marin confirmé a constamment servi avec courage, compétence et presque toujours réussite.

C’est le déroulement de cette longue et passionnante carrière que les auteurs, François Jahan et Claude-Youenn Roussel, ont entrepris de retracer à partir d’archives nationales et privées, enrichies de sources anglaises de l’époque, le tout ponctué de rappels éclairants du contexte historique général.

Après une formation sur toutes les mers du monde, à l’exception de l’océan Indien, Guichen a vécu les humiliations de la triste marine de Louis XV, avant de participer à son renouveau glorieux sous Louis XVI.

Longtemps bloqué par un déplorable avancement à l’ancienneté, ce n’est qu’à l’automne de sa vie qu’il pourra donner toute sa mesure en affrontant avec succès celui que les Britanniques considèrent comme leur meilleur amiral après Nelson, George Rodney.

Chef humain, excellent tacticien, courageux combattant, Guichen doit rester à bon droit un modèle pour la Marine.

Cette biographie, empreinte d’une exigeante rigueur historique, témoigne aussi d’une véritable passion pour la belle marine du XVIIIe siècle.

François Jahan, docteur en droit, ancien cadre supérieur de l’industrie privée, de tout temps intéressé par l’histoire, et singulièrement l’histoire maritime, a trouvé à sa retraite l’opportunité de s’y consacrer pleinement. Il est déjà l’auteur d’un ouvrage sur la frégate L’Hébé, distingué par l’Académie de Marine.

Claude-Youenn Roussel, chercheur et écrivain, après un passage par l’ethnologie et l’archéologie, s’est tourné vers l’histoire maritime et bretonne, en archives et sur le terrain. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles, et de rapports d’archéologie sous-marine.

Pour acheter le livre, téléchargez le bon de commande à cette adresse.

 

Un monde unidimensionnel, par Dario Battistella

un monde unidimensionnelTout empire périra assurait Jean-Baptiste Duroselle et cette lecture trouva écho auprès des déclinistes américains au cours des années 1990 dans une période traversée par des vulnérabilités accrues en matière économique comme le manque de compétitivité, la concurrence du Japon et le spectre d’une analogie avec la puissance britannique. Mais de nombreux analystes s’opposèrent à une telle perspective décadente. Parmi eux, Joseph Nye souligna la robustesse américaine, notamment par l’usage de moyens culturels en vue de diffuser ses valeurs : le fameux soft- power. Quand bien même la phase anti-américaine suite à l’over-reaction en Irak conduisit à essouffler cette vague favorable, il maintient cette interprétation dans un ouvrage récent relatif aux recompositions de la puissance. Adoptant un cheminement différent, Dario Battistella rejoint cette thèse qui contribue à pourfendre l’idée d’un déclin des États-Unis. Loin des discours soulignant la multiplication des menaces pesant sur la sécurité des démocraties occidentales, il montre que l'ordre mondial est à la fois stratégiquement pacifique parce que composé d'un système interétatique unipolaire sur le plan de la puissance et idéologiquement pacifié parce que constitué d'une société internationale unitive sur le plan de la légitimité, et défend l’idée selon laquelle le monde contemporain se caractérise par « une prééminence matérielle des États-Unis et d’une hégémonie normative du libéralisme international sur la gouvernance mondiale ».

Paris, Presses de Sciences Po, 2011
176 pages
ISBN 978-2-7246-1189-2

 

Duportail ou le Génie de George Washington par le colonel Serge Le Pottier

duportailLouis Le Bègue de Presles du Portail est célèbre aux États-Unis. Ingénieur sorti de l’École du génie de Mézières, il est autorisé en 1776 à passer au service des Insurgents et reçoit du Congrès un brevet lieutenant-colonel en janvier 1777. Promu colonel, brigadier général puis le 16 novembre 1781, major général, il participe à toutes les grandes batailles jusqu’à celle de Yorktown où il est chargé des opérations du génie. Devenu ainsi l’un des conseillers privilégiés de George Washington, il sera le créateur et le premier commandant du Corps of Engineers américain. Louis XVI en fera son ministre de la guerre sous la Constituante. Décrété d’accusation par l’assemblée législative le 15 août 1792, il émigre et passe en Amérique. Une biographie très complète qui réhabilite ce génie militaire oublié par les historiens français.

Economica, collection Guerres et Guerriers, 2011
304 pages
ISBN 978-2-7178-6002-3


Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2717860029

 

 

La guerre de sécession par John Keegan

la guerre de secessionSir John Keegan est un historien militaire reconnu qui a publié de très nombreux ouvrages qui font autorité.
Celui qu’il consacre à la guerre de Sécession en est une nouvelle illustration. Cette guerre fut un conflit majeur qui marque le passage de l’ère napoléonienne du combat, centré sur la bataille, à la «guerre totale» qu’elle annonce parses pertes massives, la mobilisation des civils et l’innovation (invention des cuirassés, utilisation stratégique des chemins de fer ou recours à des tranchées comme moyen de fixation de l’adversaire, entre autres). La victoire du Nord (industriel) sur le Sud (rural) marqua la jeune République mais lui donna une dimension nouvelle, assise sur le progrès économique. En fait, « la déchirure » fonda définitivement une nation: The United States are devint The United States is. À lire absolument.

Éditions Perrin, collection « Pour l’Histoire »
512 pages, cartes. Paris 2011
ISBN 978-2-262-03249-4

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2262032491

 

Books and the british army in the age of the american revolution par Ira D. Gruber

books and the british armyProfesseur émérite d’histoire à la Rice University à Houston (Texas), Ira D. Gruber a également enseigné à l’Académie militaire et au Collège de l’École de guerre américains. Dans son ouvrage, l’auteur passionné depuis des années par les relations entre la théorie et la pratique de la guerre au XVIIIe siècle, identifie parmi plus de 900 livres sur l’art de la guerre, ceux jugés les plus importants par des officiers britanniques et partant, leur influence sur l'armée d'une époque à une autre. Examinant en effet les choix de quelques 42 officiers ayant servi entre la guerre de Succession d'Espagne et la Révolution française, Gruber montre que, dès le milieu du XVIIIe siècle, leur préférence marquée pour les livres du continent européen a influencé la conduite des opérations dans la guerre d’Indépendance américaine avant de conclure que, dans leur enthousiasme croissant pour les livres sur l’art de la guerre, ils ont ainsi contribué à jeter les bases de la professionnalisation de leur corps au siècle suivant. L’auteur étaye son analyse à partir de bibliographies très détaillées ainsi que de tableaux récapitulatifs.

Co-publié par la Société générale des Cincinnati et les Presses de l’Université de Caroline du Nord, 2010. Un volume relié de 324 pages
ISBN 978-0-8078-3378-0

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/0807833789

 

La guerre d’Indépendance américaine prototype des guerres de libération nationale ? par Bernard Caillot

la guerre d independance americaineÀ travers recherches et citations, l’auteur qui est le fondateur du Cercle d’Étude et d’Amitié France USA, identifie les quatre faces de cette guerre d’Indépendance qui donne aux belligérants européens l’occasion de s’affronter encore une fois sous d’autres cieux : opposition idéologique, guerre nationale, guerre civile, guerre mondialisée. L’enchaînement des événements est plaisamment reconstitué par l’auteur qui sait jouer parfois mais toujours habilement, avec les anachronismes pour servir son propos et souligner les analogies de cette guerre de huit ans avec les mouvements de libération du XXe siècle.

286 pages
Éditions L’Harmattan,Paris 2010
ISBN 978-2-296-09903-6

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2296099033

 

La marine de louis XVI nomenclature des navires français de 1774 à 1792 par le commandant Alain Demerliac

nomenclature des navires francaisLes bâtiments de la marine Royale sont classés suivant leur dénomination de l’époque et énumérés dans l’ordre chronologique de leur mise à l’eau ou de leur acquisition. Figurent également les navires marchands affrétés par la Royale et les navires corsaires classés par port d’armement. Cette nomenclature est complétée par des tableaux dont celui des budgets de la Marine et des Colonies de 1774 à 1792. Un travail remarquable que tout Cincinnatus doit posséder dans sa bibliothèque.

238 pages
Éditions Oméga, Nice 1996, disponible chez l’éditeur 75 avenue George V, 06000 Nice
Site : www.ancre.fr Courriel Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

La Provence au service du roi (1637-1831) officiers des vaisseaux et des galères par Frédéric d’Agay

la provence au service du roiÀ la veille de la Révolution, un tiers des amiraux, près d’un quart des officiers de marine, sont provençaux.
La Provence, nous dit Michelet, « entre dans la mer… elle lui jette Marseille et Toulon ». Pour la première fois nous est raconté le destin des 1600 officiers et 130 amiraux qui, pendant deux siècles, ont jalonné l’histoire de la Marine française. Leur véritable nom est rétabli, ainsi que leur origine familiale et géographique, leur carrière et les combats menés depuis la reprise des îles de Lérins en 1637, qui entraîna la création de la Marine royale par Richelieu, jusqu’à l’établissement de l’école navale de Brest en 1831. Nous sommes plongés dans l’univers d’une noblesse qui a bâti son destin dans la constitution – les intrigues et les alliances ne manquent pas – d’une marine au service de la Provence, du Roi et de la Religion. Elle représente un mode de fusion de plus en plus efficace tout au long du XVIIIe siècle pour la noblesse provençale qui veut suivre les voies tracées par les plus célèbres : Forbin, Suffren ou de Grasse. Elle donnera à ces familles gloire, honneurs et fortune. Au fil du temps se crée un réseau peint dans une fresque aux accents saint-simoniens.

Notre collègue a écrit cet ouvrage à partir de sa thèse soutenue à la Sorbonne. Il a notamment publié Les Grands notables du premier Empire, Var, CNRS, 1987, La Provence des châteaux et bastides. Éditions. Le Chêne, 1991 et une édition critique remarquée des Lettres d’Italie du Président de Brosses (Mercure de France, 1986 et 2004).

1480 pages, 2 vol., reliés
ISBN 978-2-7453-2110-7

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2745321102

 

Le chevalier du Pavillon (1730-1782) - Un maître de la tactique navale au XVIIIe siècle, par Thomas du Cheyron du Pavillon

le chevalier du PavillonLa carrière de Jean-François du Cheyron, chevalier du Pavillon, engagé dans les deux conflits maritimes majeurs de la seconde partie du XVIIIe siècle, permet à l’auteur de cette biographie de retracer de façon magistrale la formidable vitalité de la marine royale qui s’est si glorieusement redressée lors de la campagne de l'indépendance américaine. Le chevalier du Pavillon, marin expérimenté et enseignant distingué, a en effet participé de façon décisive à ce sursaut d’orgueil des officiers du Grand corps par sa réforme de la transmission des signaux en mer. Son travail l’a placé au cœur de la réflexion navale de son siècle et en constitue un des ultimes perfectionnements.

Bibliographie et index des noms cités. Un cahier central de reproductions en couleurs.
572 pages (23,8 x 16 cm)
Librairie Guénégaud, Paris 2010
ISBN: 978-2-85023-144-5

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2850231444

 

 

Marie Antoinette et la Guerre d’indépendance américaine (épisode I : la fraternité du loup)

ds-marie-antoinettePremier jeu d’aventure historique sur DS qui s’appuie sur des connaissances que le joueur acquiert soit à l’aide de l’encyclopédie interactive, soit en interagissant tout au long de l’aventure avec la cinquantaine de personnages historiques, réalisés dans un esprit BD, tels Louis XVI, Benjamin Franklin, La Fayette, George Washington, Rochambeau ou La Touche Tréville sans oublier l’Hermione.

Jeu Nintendo DS
disponible auprès de Nemopolis, 60 bis rue de Bellevue - F 92100 Boulogne Billancourt Tél. : +33 (0)1 46 99 07 76
Site : www.nemopolis.fr

 

 

Suffren, par l’amiral Rémi Monaque

Suffren un destin inachevé

Il est, à l'étranger, le plus connu des marins français. Embarqué dès 15 ans, il combat la domination anglaise sur toutes les mers, notamment au cours de la guerre d'Indépendance américaine. Le commandement de l'escadre française envoyée aux Indes va lui donner l'occasion de se mettre en valeur. Il affronte pendant trois ans, avec panache et résolution, la flotte de Hughes jusqu'à ce qui va constituer sa plus belle victoire : Gondelour. Rompant avec la doctrine en vigueur, il adopte une tactique plus agressive visant la destruction des forces de l'ennemi. La paix lui fera reprendre le chemin du royaume où les honneurs l'attendent : le grade de vice-amiral, l’ordre du Saint-Esprit et une place dans l'histoire. Rémi Monaque retrace avec maîtrise et brio, les aventures de ce marin que l'amiral Castex n’hésitait pas à considérer, avec Ruyter et Nelson, comme l'un des trois noms immortels qui jalonnent l'histoire de la marine à voiles.

494 pages (21,5 x 14,5)
Tallandier, Paris 2009
ISBN 978-2-84734-333-5

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2847343334


Washington’s war the American revolution

Refonte de «We the People », ce jeu d’histoire est dédié à la simulation d’événements militaires et de leurs paramètres historiques. Il est dit à cartes d’activation (Card Driven Game), car ses règles s’articulent autour de cartes à jouer qui permettent de gérer actions et événements. En l’espèce, il permet de rejouer à deux le conflit entre l’Angleterre et ses 13 colonies d’Amérique, tant sur le plan terrestre que naval, un des joueurs incarnant les forces britanniques, l’autre l’armée américaine. 5 séquences de jeu. Présentation en coffret avec deux livrets (règles du jeu et mode d’emploi), une carte des théâtres d’opérations, pions, etc.

Durée de la partie = 90 minutes.
GMT Games LLC by Rodger b. Mac govern 2010

 

 

 

Conrad-Alexandre Gérard 1729-1790 Artisan de l’indépendance américaine par Christophe Luraschi

Conrad-Alexandre Gérard

Excellente biographie qui aborde dans son intégralité la vie et la carrière du grand commis d’État que fut Conrad-Alexandre Gérard. Sur la base d’une longue recherche dans les archives du ministère des Affaires étrangères, l’auteur retrace le parcours d’un provincial et son élévation sociale sous l’Ancien régime.

376 pages
Éditions Séguier. 2008
ISBN : 978-2-8404—9534-5

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2840495341

 

 

 

 

La France et l’indépendance américaine

La France et l'independance americaine

C’est sous ce titre que les Presses Universitaires de Paris Sorbonne ont publié les Actes du Colloque co-organisé en mai 2006 par votre Société et le Comité français W3R à l’École militaire de Paris. L’ouvrage regroupe les 14 interventions d’historiens américains, français, espagnol et anglais précédées du discours d’ouverture du général Forray et d’une introduction du Professeur Olivier Chaline. Il se termine par les conclusions du général Forray. En annexe, liste des sources imprimées, bibliographie et chronologie de la création des États-Unis d’Amérique. Avec 4 cartes.
Un ouvrage à lire absolument et qui doit figurer dans la bibliothèque de chaque Cincinnati.

280 pages sous couverture illustrée souple.
PUPS Collection Histoire maritime. Paris 2008
ISBN : 978-2-84050-612-6

 

 

Actes du colloque international Rochambeau tenu à Vendôme du 6 au 9 septembre 2007

boutique livre rochambeau 2

La Société archéologique scientifique et littéraire du Vendômois vient de publier les actes de ce Colloque dont Cincinnati Echo avait rendu compte dans son numéro 6 de décembre 2007. 14 communications retracent la personnalité du vainqueur de Yorktown et le cadre politique et militaire dans lequel elle s’est épanouie. Des annexes viennent fort utilement compléter cet ouvrage.

176 pages

S’adresser à la Société Archéologique du Vendômois, Place Babeuf, BP 300023, 41101, Vendôme cedex

 

 

« A guide to the battles of the American revolution » par Theodore P. Savas et J. David Dameron

A guide to the battleUn très remarquable ouvrage précédé d’une note des auteurs sur la terminologie des termes campagnes et batailles, incluant une liste des navires de la marine Continentale. En introduction figure l’ordre de bataille des unités anglaises, de l’armée Continentale américaine (par État) et alliées (françaises et espagnoles). Chaque bataille fait l’objet d’une fiche très détaillée qui remet en perspective l’événement, ce qui le précède et ses conséquences. 68 cartes et croquis hors texte permettent de bien les visualiser. En annexe le lecteur trouvera des tableaux récapitulant les batailles et campagnes par État et Territoire. Avec un index des noms, navires et unités.

360 pages reliure éditeur sous jaquette illustrée
Éditions SB Savas Beatie New York et Californie.
ISBN : 1-932714-12-X

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/193271412X

 

 

Marine royale XVIIe – XVIIIe siècles uniformes équipement armement, par Jean Boudriot

marine-royaleUn très remarquable ouvrage réalisé par ce spécialiste éminent, sur la base des sources archivistiques, manuscrites ou iconographiques et des imprimés de l’époque. Historiques des corps étudiés, étude de l’armement, l’équipement, etc., agrémentés d’une centaine de dessins et la reproduction de pièces de collection.

280 pages, dont 170 en quadrichromie, sur papier couché mat. Reliure simili chagrin bleu roi, tranche supérieure dorée
Éditions du Canonnier, 22 rue Crébillon 44000 Nantes
ISBN-13 : 978-903178-29-1

Site : www.editions-du-canonnier.com

 

 

Les hommes qui ont fait la marine française, par Étienne Taillemite

Les hommes qui ont fait la marine françaiseUn judicieux recueil de portraits de quarante de ces marins qui ont écrit les plus belles pages de notre histoire navale. Dix notices sont en particulier consacrées aux marins de la guerre d’Amérique, dont du Chaffault, Lamotte-Picquet, Guichen, de Grasse et Suffren. À lire absolument…

404 pages sous couverture illustrée souple
Éditions Perrin, Paris 2008
ISBN: 978-2-262-02222-8

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2262022224

 

 

Les racines de la liberté – Le débat français oublié 1689-1789, par Jacques de Saint Victor

Les racines de la libertéUn essai ambitieux qui explore les origines du discours de la liberté en France avant la révolution avec, entre autres, une mise en exergue de la contribution fondamentale de Montesquieu qui expose à ses contemporains deux modèles de liberté politique : la « liberté modérée » du régime monarchique et la « liberté extrême » incarnée par la Constitution d’Angleterre.

356 pages sous couverture illustrée souple
Éditions Perrin, Paris 2007
ISBN : 978-2-262-02379-9

 

 

 

 

 

Louis XVI, par Bernard Vincent

Louis XVI

Bernard Vincent est professeur émérite d’histoire et de civilisation américaines à l’Université d’Orléans. Il enseigne également à l’Université Foscari de Venise. Ancien président de l’Association française d’études américaines, il a consacré de nombreux ouvrages à l’histoire du XVIIIe siècle, plus particulièrement à celle des États-Unis. Il était donc tout désigné pour écrire une biographie de ce roi « malgré lui » qui se révéla dans les faits finalement assez résolu pour aider l’Amérique à devenir indépendante et suffisamment éclairé pour ouvrir la monarchie française à certaines idées nouvelles. Hélas pour lui, comme l’a noté Tocqueville, l’histoire ne pardonne pas aux régimes forts qui acceptent de s’affaiblir.
Écrit dans un style clair et précis, original et passionnant, cet ouvrage est à lire en priorité.

352 pages, format poche
Gallimard 2006. Folio biographies.
ISBN 2070307492

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2070307492

 

 

La Bretagne, Vaisseau de 100 canons pour le Roi et la République (1762-1796) par Claude Forrer et Claude-Youenn Roussel

la-bretagne

En 1762, les États de Bretagne font don du plus grand, du plus beau vaisseau, La Bretagne, armé de 100 canons. Mise sur cale à Lorient, sa construction est interrompue. Lancée le 24 mai 1766, elle reste en attente et se dégrade. La guerre d’Indépendance américaine provoque sa remise en état et le 27 juillet 1778, d’Orvilliers livre à son bord le combat d’Ouessant. La Bretagne participera à d’autres combats, dont le siège de Gibraltar, avant de rentrer à Brest, la paix signée. Elle participera aux combats de la Révolution, sous le nom de Révolutionnaire… Désemparé aux combats de prairial 1793, il se réfugie en rade d’Aix. Réparé, il retourne à Brest et après une dernière campagne, celle du « grand hiver », il rentre au port pour être condamné à la démolition. La carrière de ce vaisseau, sa réputation, les épisodes de sa construction et de son activité, forment un exemple remarquable des capacités d’un trois-ponts de cette époque.

À lire absolument.

222 pages

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2913953786

 

 

De la mer à la terre, Les enjeux de la marine française au XXIe siècle par l’amiral Jean Moulin et Jacques Isnard

de-la-mer-a-la-terreUne marine de guerre aujourd’hui, pour quoi faire ? C’est à cette question que s’efforcent de répondre l’amiral Jean Moulin, ancien inspecteur général de la Marine nationale et Jacques Isnard, journaliste au Monde de 1965 à 2004.Partant de la situation de la marine française depuis la fin des guerres « coloniales », ils se projettent sur ce qu’elle devrait devenir à l’horizon 2040, dans le contexte de la mondialisation. Divisé en onze chapitres judicieusement articulés, cet ouvrage constitue une approche très didactique qui met en valeur l’importance géostratégique de l’espace maritime.

200 pages, 14 x 22,5 cm
Perrin / Marine Nationale. Paris 2006
ISBN 2-262-02262-3

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2262022623

 

 

Conrad-Alexandre Gérard 1729-1790 Artisan de l’indépendance américaine par Christophe Luraschi (2)

Conrad-Alexandre Gérard

Excellente biographie qui aborde dans son intégralité la vie et la carrière du grand commis d’État que fut Conrad-Alexandre Gérard. Sur la base d’une longue recherche dans les archives du ministère des Affaires étrangères, l’auteur retrace le parcours d’un provincial et son élévation sociale sous l’Ancien régime.

376 pages
Éditions Séguier. 2008
ISBN : 978-2-8404—9534-5

Sur Amazon http://www.amazon.fr/dp/2840495341